Une victoire logique, mais pas évidente à obtenir

  • Written by Daniel
ALUDOVIC
 Championnat R1
 Samedi 13 Octobre 2018
AS Orange 1 / APSAP Emile Roux :   2-0
 Buts : Azz El A - Johan P
 
Photo en entête : Ludovic Sylvestre, la sobriété du jeu avant tout

Le championnat sera long, une lapalissade me direz-vous. Sur le papier Orange se présentait comme favori logique au regard de son bon début de saison, cependant les protégés de Claude Dujardin ont illustré qu’empocher les 3 points face à eux ne se faisait pas en claquant dans les doigts. Le samedi précédent ils l’avaient d’ailleurs démontré en partageant le score avec Best Training Chambourcy, le dernier vainqueur de la Coupe Nationale.
Dès le début du match les hommes de JC Peuffier eurent l’emprise du jeu, par une circulation de balle fluide et énergique.

Nombreuses furent les incursions dans le camp des joueurs du Val de Marne, sans pourtant qu’elles se concrétisent, car en face la concentration et l’envie de contenir les assauts isséens étaient au rendez-vous. Nordine, Amar et Julien P n’étaient pas loin d’ouvrir la marque mais la défense des « bordeaux » veillait.
C’est finalement sur un corner qu’Azz El d’une belle tête piquée allait enfin débloquer le compteur d’Orange à la 40ème minute (1-0).
 
La seconde période reprenait sur le même tempo avec une domination isséenne soutenue par son milieu de terrain et bien orchestrée par Ludovic Sylvestre, dont la simplicité des passes ne peut qu’inciter ses coéquipiers à rendre le jeu limpide.


ABAHRIARAIEDJulien Paris pensait sécuriser la marque vers l’heure de jeu, d’un très beau tir lobé des 20 mètres, mais c’était sans compter sur une nouvelle belle intervention de Frédéric Guidet, le brillant keeper adverse.
Après avoir remplacé Raïed peu avant l’heure de jeu, Houssem d’une vive incursion sur le côté gauche, ratait de peu le coche, avant d’être imité par Hamine dont la reprise d’un magnifique centre d’Amar aurait mérité un meilleur sort.


 
 
Karim Bahri 
          Raïed
 

Entré en jeu à la 63ème mn, Johan Platon sécurisait enfin la marque pour les leaders du championnat, bonifiant ainsi le choix de son coach (2-0).
 
Frédéric Guidet allait s’employer à préserver ce score quand même honorable pour son équipe, par de magnifiques parades, saluées par le public et même ses adversaires. La marque ne bougea plus, le leader pouvait attendre les autres résultats du groupe.
 
En lever de rideau, les équipes réserves des deux clubs ne parvinrent pas à se départager, un score (2-2) confirmant la frustration des joueurs de Carl Prisio qui ont une certaine propension à perdre des points qu’ils auraient pu quérir avec un peu plus de détermination et peut-être aussi de réussite.
 
RDJ
 
 
Photos : Stéphane Mendel (tirées du match AS Orange/FC Nike 23/9/2018