ORANGE pressé

  • Written by Daniel

_YVB7672_Copier

Championnat national
(2ème journée)

Samedi 23 Février 2013

SECUCAF Bordeaux – AS ORANGE : (1-0)

_YVB7713_Copier A l’issue du match Angleterre / France de rugby cruellement perdu (23-13) par les tricolores, Philippe SAINT ANDRE déclarait : ‘’Nous sommes déçus mais pas abattus’’.

C’est un peu le sentiment qui régnait dans le camp orange après cette défaite logique.


L’énorme victoire en championnat DH de la semaine précédente chez le leader HSBC avait peut-être intégré trop de certitudes dans les têtes des joueurs de Seb.

_YVB7635_Copier

_YVB7638_Copier

Bien que ce dernier ait particulièrement insisté, pendant la causerie d’avant match et aussi à la mi-temps pour une implication totale, le groupe n’est jamais parvenu, hormis pendant le premier quart d’heure, à imposer le même pressing que les locaux.

Les bordelais ont imprimé sur nos joueurs un pressing collectif et individuel constant harcelant sans relâche le porteur du ballon contraint, le plus souvent de jouer long sur nos attaquants trop alignés.

_YVB7903_Copier

L’espace ainsi laissé au milieu de terrain était mis à profit par les locaux pour balancer de longs ballons portés par le vent, vers notre défense quelques fois mise en difficulté et très gênée aux entournures.

Comme indiqué plus haut, et face à un vent consistant, le premier quart d’heure fût à notre avantage et aurait dû nous permettre de mener au score si Sébastien F avait pris la bonne décision face au gardien sorti hors de sa surface. Malheureusement sa tentative de dribble sur le keeper était avortée  et le score restait à 0-0 comme la température d’ailleurs.

_YVB7683_CopierA l’issue de cette entame de match prometteuse, ce sont les bordelais qui sortaient nettement la tête de l’eau grâce à un milieu de terrain très présent emmené par Bastien DORIANT impressionnant de présence physique et technique.(cf photo ci-contre)

Ce joueur talentueux mériterait sans contexte sa place en sélection nationale. Avec une telle rampe de lancement, Abaliou AMOUSSA, l’immense numéro 11 très remuant, causait bien des problèmes à notre défense qui se faisait piéger, à la 34ème minute dans l’axe.

Le 11 déboulait vers le but et était fauché par Julien S à la limite de la surface. L’arbitre central, bien conseillé par son assistant, décidait d’un simple coup-franc en lieu et place d’un penalty et ne mettait aucun carton à JUJU.

Explication possible : l’action avait été  entachée d’une faute évidente non sifflée sur Eric BADIERE, au départ dans le rond central. En tant qu’orangiste, cette décision, au dénouement presqu’heureux, semblait intelligente. Côté bordelais, la pensée était  évidemment bien différente mais cependant affichée avec retenue !!

Dénouement presqu’heureux, disions-nous, car le frappeur, Jimmy DELAHAYE déposait  magistralement le cuir dans la lucarne de Karl impuissant (0-1, 34ème).(cf photo ci-dessous)

_YVB7686_Copier

Mi-temps : 0 – 1

_YVB7652_Copier Suite au discours appuyé du coach, on s’attendait, vent dans le dos, à un tout autre match. On assista  en effet à une domination orangiste mais avec de rares occasions de but, les seules opportunités  apparaissant sur balles arrêtées ou sur corner. Matthieu COSTES, le gardien local, pourtant pas si grand, s’imposait sur chacun d’eux de façon nette et sans bavures.

Le temps passait et malgré les 3 changements opérés par Seb, plus rien n’était marqué  dans cette deuxième partie où les bordelais auraient même pu doubler la mise sur un super dédoublement dans l’axe.

Heureusement , Karl, vigilant, s’interposait seul mais avec brio.


_YVB7630_CopierQue retenir de ce match et de cette journée ? : que le match nul entre les deux autres équipes du groupe atténue la déception  mais montre le côté très compact du groupe. Gcmi Le Havre a quand même pris comptablement le meilleur départ et l’AS ORANGE le moins bon. Cela tombe bien puisque les orangistes iront les visiter lors de la prochaine journée du 9 mars.

Il ne faudra pas revenir bredouille de la pêche aux points de la cité portuaire !

Autre info à retenir : l’impeccable réception des bordelais pour l’AS ORANGE et la présence du toujours jeune Jean DUTREY au bord du terrain.(cf photo ci-contre)